Rhum Toucan : l’interview de Catherine Arnold

Catherine Arnold, co-fondatrice avec son mari, de la marque des rhums Toucan, nous a fait la gentillesse de nous accorder une petite interview à l’occasion de la sortie de son tout dernier né de la gamme des rhums Toucan : le Toucan n°4. 

Celui-ci a déjà été primé au Rhum Fest Berlin de 2017.

toucan-4-medaille-or

Rhum Toucan : tout commence en Guyane française…

C’est en Guyane Française que le rhum Toucan trouve ses origines.

rhum-toucan-guyane

Située à l’est de l’Amérique du Sud, non loin de l’équateur, la Guyane française abrite aujourd’hui une seule distillerie sur son sol : la rhumerie Saint Maurice, installée à Saint-Laurent-du-Maroni.

Voici ce que les créateurs des rhums Toucan ont écrit sur leur site :

« Sur cette terre très ancienne, dont l’emblème est le bel oiseau Toucan, s’épanouit une forêt vierge à la densité extraordinaire, dont maints endroits n’ont pas encore reçu l’empreinte d’un pas humain.

C’est à l’orée de cette forêt que s’enrichissent d’arômes notre canne à sucre et son jus. Ce pur jus est ensuite soigneusement fermenté et distillé. »

Tout un programme ! 🙂

Ce rhum agricole de Guyane Française produit à la rhumerie Saint Maurice est ensuite importé en France. Du côté de Toulouse plus exactement où Catherine et son mari ont établi leur camp de base.

Une fois en France, les rhums Toucan subissent différentes étapes. Mais chuuut, je ne vous en dis pas plus…Place à l’interview !

toucan-4

L’interview de Catherine Arnold, fondatrice de la marque de rhum Toucan

GUIDE RHUMBonjour Cat, nous te remercions tout d’abord de nous consacrer quelques instants de ton temps précieux.
La première question qui nous titille, c’est comment on passe de secrétaire de direction à ambassadrice de choc des Rhums TOUCAN ? Racontes-nous ton parcours très inspirant ?

Cat Arnold – Apres 20 ans d’assistanat de direction et un licenciement économique, je ne savais pas trop quoi faire… et puis mon mari m’a dit qu’il avait besoin de quelqu’un pour promouvoir les Toucan. J’ai beaucoup hésité car j’avais peur de ne pas y arriver et je me suis lancée dans l’aventure et maintenant plus personne ne peut m’arrêter !! C’est un métier fantastique que j’aime énormément.

Les Rhums Toucan ont raflé de nombreuses récompenses en 2017…

En 2017, une médaille de bronze pour le n°4 à Madrid, une médaille d’or pour le n°4 à Berlin et une médaille d’argent pour le Toucan blanc à Barcelone.

Félicitations ! Si mes infos sont exactes, la société des Rhums TOUCAN  a été lancée en 2011, comment arrive-t-on à ce niveau en quelques années ?

Il est important de faire un maximum de salon. Pour se faire connaître et pour faire déguster notre bijou au plus grand nombre.

En 2017, tu as fait la tournée « Rhum Agricole Tour » dont l’objectif est de mieux faire connaître le rhum agricole en Europe. Peux-tu nous faire un retour sur cette aventure qui était une première pour les Rhums TOUCAN ?

Oui ! Une première et quelle première !! Des moments magiques , des rencontres extraordinaires, et beaucoup de rhum ! Beaucoup de kilomètres aussi mais ça fait partie du job !

La gamme TOUCAN se compose d’un Rhum Toucan Blanc, d’un Toucan Vaniliane (rhum épicé à la vanille), d’un Toucan Boco n°2 Spicy (rhum épicé à base d’infusion de boisés) et le petit dernier de la famille, le rhum TOUCAN n°4. Peux-tu nous en dire plus sur le n°4 sorti en automne 2017 ?

Bien sûr !  Le numéro 4 est issu de canne monovariétale, 100% coupé à la main.  Son pur jus est distillé, il profite ensuite d’une longue maturation d’au moins 6 mois, d’une lente réduction à l’eau pure, d’un passage en fût de Bas Armagnac et d’une infusion boisée innovante, inspirée de techniques traditionnelles, sans ajout de sucre. La mise en bouteille a été faite en 2017 en édition limitée.

Sans trahir de secret, quelles sont vos sources d’inspiration pour créer de nouveaux TOUCAN ?

Notre passion et nos goûts nous guident. Nous travaillons également avec un grand œnologue monsieur Marc Larry qui nous aide beaucoup avec son savoir faire Armagnaçais.

En dehors des rhums TOUCAN, peux-tu nous parler de tes rhums préférés ?

Pour les blancs, après le Toucan évidemment, j’aime beaucoup La favorite Canne Rouge et Neisson mais chut !!

vIMG_3651

Comment nous conseilles-tu de boire le rhum Toucan n°4 ?

Je le conseille pur à température ambiante.

Une recette cocktail, peut-être ?

On peut aussi le boire en mojito si on aime les cocktail légers mais je ne suis pas spécialiste du tout. À part le ti punch, je ne sais faire aucun cocktail !

Un accord gourmand à nous proposer ?

Oui avec un éclair au café, c’est délicieux…

Des rumeurs courent au sujet d’un rhum vieux en préparation…Peux-tu nous annoncer une date de sortie ?

Oui ! Le Vieux Toucan sortira en octobre 2018 !!! Bientôt maintenant !! Un vrai 3 ans !

D’autres projets dans les tuyaux pour rhum Toucan d’ici 2020 ?

Le vieux Toucan 5 ans d’âge en 2020 (si tout va bien ). Merci !

Merci beaucoup Cat pour cet interview et belle continuation aux rhums Toucan !

A très bientôt sur Guide Rhum
Hervé

Envie de poursuivre votre découverte du rhum, ces articles pourraient également vous intéresser :

Agricole Tour 2017, c’est parti pour une tournée de rhum pur jus

Le bilan du rhum en 2017 : évènements clés et tendances 2017 – 1ère partie

La Favorite rivière Bel’air – récolte 2016

Profil aromatique des rhums : L’importance des étapes de fabrication

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Sachez apprécier et consommer avec modération.

 

 

Laisser un commentaire