William Hinton : La tradition du rhum agricole à Madère

La dégustation de rhums agricoles de Madère est une véritable révélation pour mon palais. Au même titre que les clairins d’Haïti, la cachaça du Brésil ou encore le Grog du Cap Vert dont on a peu entendu parler jusque-là.

Pour mémoire, l’appellation rhum agricole est une indication géographique restreinte aux DOM, c’est à dire Martinique, Guadeloupe, Marie-Galante, Réunion, Guyane exception faite de Madère colonie portugaise située en zone subtropicale.

Des plantations de canne à sucre dès le XVe siècle sur l’île de Madère

La culture de la canne à sucre sur l’île de Madère remonte aux débuts de la colonisation. Dès le début, il a été remarqué que ce jardin d’Eden situé au milieu de l’Atlantique avait des conditions exceptionnelles pour la plantation de canne à sucre. Le roi Infante D. Henrique a permis l’introduction de la canne à sucre dans l’île de Madère en 1425, six ans après la découverte de l’île. On dit que les premières cannes à sucre envoyées sur l’île de Madère provenaient de Sicile. En plus des forêts riches, qui fournissaient la matière première pour la construction des sucreries et du bois de chauffage, l’île de Madère offrait également un climat doux, une excellente exposition au soleil sur les versants sud et une eau abondante pour l’irrigation des plantations de canne à sucre et moulins à eau.

Madère est d’une importance stratégique sur la route de la migration de la canne à sucre. Elle a marqué le passage de la culture de la canne à sucre de la Méditerranée vers l’Atlantique et vers le Nouveau Monde (les Amériques).

text-tall-03

La récolte de la canne à sucre, une fois transportée dans les sucreries, permettait d’extraire le jus et de le transformer en sucre et autres produits de transformation tels que le miel ou le rhum.

La croissance économique fournie par la production de sucre était telle qu’à un certain moment, l’espace agricole disponible était presque entièrement destiné aux plantations de canne à sucre, comme en témoignent les presque 1585 T de canne à sucre produites en 1510.

Madère à l’origine de l’essor de la culture de la canne à sucre dans les Caraïbes

Le succès de la culture de la canne entraîne la construction de sucreries dans d’autres îles de l’Atlantique et dans le Nouveau Monde, ce qui a un effet pervers en provoquant le déclin de l’économie sucrière sur l’île de Madère. Les plantations ont été remplacées par des vignobles, marquant un tournant dans l’économie de Madère en faveur du développement du secteur vinicole. C’est aussi la raison de la transformation de l’île en une destination touristique pour les européens.

Pour autant la culture de la canne perdure sur l’île, ce qui permet la production de rhums pur jus de canne qui ont obtenu la reconnaissance de la réglementation européenne.

William HINTON : Un nom anglophone pour une marque de rhum à Madère ?

Au XVIIIe siècle, la communauté britannique a commencé à s’installer à Madère créant ainsi une forte connexion à l’île où ils ont vu leurs affaires prospérer. Ce n’est pas par hasard que la section de la rue des douanes, «Rua da Alfândega», près du palais de São Lourenço, s’appelait la rue anglaise. En 1838, William Hinton attiré par ses charmes, choisit l’île de Madère comme nouvelle patrie.

Il développe une affection particulière pour la culture madérienne et joue un rôle fondamental dans la promotion et le développement du secteur de l’osier et de la culture de la banane.

Son fils Harry Hinton, construit l’usine industrielle à vapeur connue sous le nom de «Engenho do Hinton».  Sur la façade principale a été placé l’information suivante: «Fábrica do Torreão» , établie en 1845.  Ce site industriel, compte tenu de sa taille et de sa capacité de travail, employait au début du XXème siècle 230 ouvriers.

036

Grâce aux progrès technologiques et à l’expérimentation de nouvelles techniques, l’usine de Torreão a atteint son apogée en 1920, transformant 608 tonnes de canne à sucre en 24 heures, devenant l’une des plus grandes, sinon la plus grande , unité de transformation de la canne à sucre en Europe.

Le jus obtenu était transformé en vin de canne par le processus de fermentation, puis distillé, pour donner naissance au rhum Madeira Agricola. A la fin de la première moitié du XXème siècle, Madère porte le surnom de l’île du rhum.
L’usine de Torreão n’existe plus, elle a été démolie pour faire place aux jardins de Santa Luzia, où il est encore possible d’admirer l’imposante cheminée du vieux moulin.

La renaissance de la production du rhum W. HINTON

Le projet débute en 2006 à une époque où la production de canne à sucre augmente sur l’île. L’affection particulière pour le secteur de la canne de l’un des héritier de la famille Hinton, aboutit à la construction de « Engenho Novo Madère ».

Dans une première étape, ENM produit du Rhum Agricola et du miel de canne à sucre, dans l’intention de fournir la gastronomie locale. Puis dans une deuxième phase vient la transformation du rhum en un produit à valeur ajoutée tels que les liqueurs ou les rhums vieux.

Toute la production de rhum agricole est réalisée à partir d’un alambic centenaire de nouveau restauré, et déjà utilisé à l’époque par « Fábrica do Torreão » .

Coluna de Destilação Hinton

L’entreprise concentre actuellement ses efforts dans deux domaines d’activité très spécifiques, le premier étant le marché régional et le second la promotion mondiale du rhum Agricole de Madère.

L’intérêt mondial récent pour les rhums agricoles et pur jus, justifié par le fait que ces derniers représentent moins de 5% de la production mondiale de rhum, permet d’introduire le rhum de Madère sur le marché international.

image_content_884224_20170729175844

Informations techniques

Distillerie
Colonne continue en cuivre, avec 8 plateaux de rectification.

Fermentation
Fermentation contrôlée avec des levures sélectionnées
Contrôle de la température de fermentation entre 28ºC et 35ºC
Temps de fermentation : 24h

Variétés de canne à sucre
POJ-2725 et NCO-310

Je vous donne RDV dans un prochain article avec la dégustation de la gamme au complet.

Hervé

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.