Dégustation clairins ansyen

Notes de Dégustation clairins ansyen

5 samples de chacun 3cl (les bouteilles ont été achetées dans le but de partager). Merci à Pascal et Grégory d’avoir permis cette dégustation comparative.

Les Clairins blancs sont très atypiques, avec un profil aromatique facilement identifiable et puissant. La question qui me taraude, est de savoir ce que peut bien apporter un passage en fût, plutôt qu’un vieillissement à ce stade ?

Clairin CASIMIR ansyen 21 mois 49.2% ex fût de Caroni
Nez : Fruits jaunes très murs, notes fumées, du camphre typique Caroni, légèrement salines évoluant
sur la cire d’abeille.
Bouche : légère et asséchante, très épicée (piment) et très boisée. Fond de verre, notes de vernis
(éthanol), notes végétales

Clairin VAVAL ansyen 21 mois 50.3% ex fût de Cognac V&B
Nez : Rond , fruité, compote de pêche de vigne, très jamaïque tout ça…. Miam ! Evolution sur le
beurre demi-sel, les fruits secs (noisettes), sensation très complexe et flatteuse au nez.
Bouche : Confirmation de la rondeur, avec du gras qui apporte une sensation gourmande et
légèrement vineuse, le boisé est bien intégré. Notes de miel de fleurs, prasliné torréfié, sucré salé
très harmonieux. Le fond de verre fait ressortir une touche florale et boisée élégante.

Clairin SAJOUS ansyen 22 mois 55.8% ex fût de whisky
Nez : Notes de céréales grillées, légèrement briochées à l’aération, le boisé reste bien présent sans
vraiment être gênant. Le caractère est encore une fois floral au nez. Pour moi ce nez manque de
cohérence, et je n’arrive cependant pas à me laisser séduire par son profil plutôt austère.
Bouche : C’est puissant sur des notes d’amandes, frangipane, les épices sont très présentes (curry) et
lui donne un profil assez minéral. J’ai décidement beaucoup de mal avec ce Sajous ansyen qui pour
moi a tout perdu de son identité, et le fût de whisky prend très largement le dessus… Dommage.

Clairin LE ROCHER ansyen 36 mois 48.6% fût ex rhum (PMG ?)
Nez : Beurre frais, boisé grillé, botte de paille mouillée (mais oui..), agrumes confits
Bouche : Confirme les agrumes, citron bien mûr, limite confit mais accompagné d’une fine amertume
qui bascule très vite dans le bonbon acidulé, évolution sur des notes d’olive verte saumure, tourbe
(créosote ?). Beaucoup d’esthers, c’est du lourd !

Clairin COMMUNAL ansyen blend (des 4 ansyens) 49.3%
Nez : Pâtissier, gourmand sur la frangipane, légèrement fumé, des fruits rouges. Il me fait
immédiatement penser à un rhum GA comme j’aime.
Bouche : En accord avec le nez, mais plus végétal et une belle complexité en bouche. La persistance
permet de prolonger le plaisir de la dégustation. Bel équilibre pour ce blend efficace et plaisant.

En conclusion, le passage en fût assagi inévitablement les Clairins et gomme un peu les différences entre eux. On constate par contre sans véritable surprise que le type de fût ayant contenu un autre alcool modifie radicalement le profil aromatique. Sur le Clairin Communal qui est un blend, on est très proche d’un rhum VO pur jus, à l’aveugle je ne suis pas certain que le profil d’un Clairin d’Haïti ressort. Ce qu’on gagne d’un côté on le perd de l’autre, rien ne se perd tout se transforme .

Testez, si vous en avez l’occasion ces différentes versions de Clairin ansyen, c’est une découverte intéressante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s