Présentation du rhum CARONI 12 ans

Il y a quelques jours, j’ai eu la chance de pouvoir assister au lancement d’un rhum vieux de 12 ans en compagnie de Luca Gargano. Je vais vous faire partager cet évènement phare dans le milieu du rhum, puisque ce rhum Caroni 12 ans est un véritable morceau d’histoire.

  Luca Gargano, patron de Velier, est aussi un très grand passionné de rhums depuis les années 90. En Italie, dans ces années là, il y a un fort engouement pour le rhum et monsieur Gargano décide de s’associer avec la distillerie Demerara au Guyana. C’est lors d’un voyage dans les Caraïbes début 2005, et plus précisement sur l’ile de Trinidad qu’il fait une découverte absolument époustouflante et ô combien exceptionnelle.

Au beau milieu de la végétation émerge une distillerie dont le nom est presque entièrement effacé du bâtiment principal, en pénétrant à l’intérieur il découvre quelques personnes qui conditionnent du rhum en vrac. En parlant avec ces personnes, elles lui apprennent l’existence d’un stock de fût en cours de vieillissement. Ce n’est pas moins de quelques milliers de fûts qui reposent dans cet endroit improbable, à la distillerie Caroni fermée depuis 2002.
La dernière distillation de rhum Caroni date quant à elle de 2000, et c’est ce « millésime » que L. Gargano vient d’embouteiller après rachat de la totalité du stock de rhum sur place et vieillissement de 12 années sur l’ile de Trinidad.
Il s’agit donc ici d’une maturation de 12 ans, ce qui en fait un rhum vieux extrêmement rare et réduit à 50% d’alcool pour la commercialisation.

L’étiquette de cette cuvée se veut également exceptionnelle puisque c’est une reproduction d’un rhum Caroni des années 1940, mais passons à la dégustation maintenant.

Dégustation du rhum Caroni 12 ans.
La couleur est d’un bel ambre à reflets dorés. Le nez exprime des notes boisées exotiques, encaustique, les arômes sont raffinés, d’une belle intensité, sans lourdeur. L’attaque en bouche contraste par sa puissance et sa concentration. Elle se développe sur le sirop de mélasse, des notes capiteuses légèrement fumées, pour se prolonger sur le tabac.

Pas de doute, nous sommes face à une vénérable eau de vie de canne à sucre qu’il s’agit d’apprécier avec modération, tant le stock est et restera limité.

3 commentaires

  1. article fort interessant, mais ou peut on acheter ce rhum ?
    merci de la réponse

    1. Ce rhum n’est pas encore importé, mais ça ne saurait tarder. Il s’agissait d’une présentation à la presse, il devrait être disponible pour la fin d’année sur http://www.boutique-rhum.com, surveillez les nouveautés !

  2. J’ai goûté ce rhum récemment. Une véritable infection ! Arôme de fuel, essence… Il a anéantit l’absolu bonheur que j’avais ressentit 10 min auparavant en goûtant un Centenario 20 ans époustouflant.

Laisser un commentaire