Archives du mot-clé distillerie angostura

Lolo fait le tour du monde du rhum : Distillerie Angostura à Trinidad


Cette semaine Lolo nous fait voyager au coeur de la distillerie Angostura. Le voyage commence à 12h de vol de Paris : Trinidad et Tobago, 1ère étape d’un long voyage sur la route des rhums du monde qui vous emmènera jusqu’à la Réunion en passant par la Thaïlande, l’Amérique centrale, les îles du Pacififique et les Caraïbes…. Suivez l’aventure « Rum the World » aussi sur Facebook

Distillerie Angostura

« A peine le temps de prendre mes repères dans cette ville de Port of Spain que j’ai déjà un rendez-vous pour le lendemain avec John Georges master distiller de la maison Angostura.

Après une soirée et une nuit à réfléchir à toutes les questions que je souhaiterais lui poser, je me lève, prends ma caméra, mon carnet, mon stylos et me voilà en route pour la distillerie Angostura qui s’est établie dans le quartier plutôt chaud de Laventille.

Je fais rapidement connaissance avec John Georges, personnage très sympathique. Il travaille dans le groupe depuis 1982, et connaît l’histoire d’Angostura comme personne… Pas besoin de lui poser mes questions, la conversation s’entame très naturellement et il vient à me raconter les débuts de la maison Angostura.

Angostura Bitters stockage L’histoire commence en 1824 avec le fameux Angostura Bitter créé par le Docteur Siegert qui était à l’origine un médicament contre les maux d’estomac… Ce dernier avait la particularité de se boire non pas à la cuillère mais directement par l’ajout de quelques gouttes dans votre verre.

Après plusieurs années de succès au Venezuela, la société a déménagé à Trinidad pour des raisons fiscales et douanières… Les taxes vénézuéliennes sur l’import des matières premières pour le bitter étaient trop élevées.

La production de rhum a débuté aux alentours de 1877 juste après le déménagement. A cette époque, Angostura ne distillait pas encore ses propres rhums mais achetait l’alcool puis le faisait vieillir et s’occupait de l’assemblage. Ce n’est qu’en 1947, que le petit fils du fondateur avec 2 associés ont construit la distillerie qui avait pour particularité une distillation continue à l’aide de 5 colonnes (procédé toujours en place à l’heure actuelle).

colonnes de distillationLe rhum Angostura doit sa particularité et ses arômes à plusieurs éléments :

  • Tout d’abord, Angostura est un rhum distillé à partir de la fermentation de la mélasse qui renferme des arômes de caramel qui se sont formés lors de la cristallisation du sucre.
  • D’autre part, la levure utilisée dans le processus de fermentation est fabriquée par Angostura elle même.
  • Pour terminer, John insiste sur le vrai point fort d’Angostura : le vieillissement et l’assemblage, savoir faire transmis de génération en génération depuis 1877…

Pour cloturer en beauté cet entretien, John me fait déguster 4 de ses rhums vieillis en fut de chêne de Bourbon.

5 ans 7 ans 1919 – assemblage de rhums entre 5 et 10 ans 1824 – 12 ans
Robe Doré clair – des rayons de soleil matinaux dans le verre Plus foncé – ambré Similaire au 5 ans Ambre plus foncé
Nez Plutôt sec, puis quelques notes de banane et enfin, très légèrement, l’odeur du fut de chêne Chocolat, noix de coco, vanille puis l’odeur plus marquée du fut de bourbon Vanille, caramel beurré Raisins, dattes, miel, puis quelques notes de tabac et de cuir
Bouche Léger, parfait pour un cocktail fruité On retrouve bien les arômes en bouche puis viennent quelques notes boisées du fut Doux, crémeux – très utilisé par les barmans lors des concours de cocktails Fruité et épicé, il se développe bien en bouche puis s’en va de manière élégante

angostura-rum

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Sachez apprécier et consommer avec modération.

 

Présentation de distillerie : la distillerie Angostura


A l’origine d’Angostura, on trouve un remède médicinal, inventé par le Dr Siegert, un médecin allemand qui est arrivé au Vénézuela pour aider Simon Bolivar, en lutte pour l’indépendance de son pays.

Pour soulager les troupes des ravages de la fièvre, il met au point une liqueur amère, à base de plantes et d’épices locales.

Cette liqueur amère porte vite le nom d’un port vénézuélien, Angostura (aujourd’hui Ciudad Bolivar). Les héritiers du Dr Siegert lui donneront ensuite une renommée internationale, non pas tellement comme remède mais comme ingrédient indispensable à la réussite de nombreux cocktails, notamment ceux à base de gin.

Puis la société est obligée de quitter le Venezuela en raison de son instabilité politique et s’installe sur l’île de Trinidad. Mais le succès de l’Angostura bitters ne se dément pas et devient fournisseur officiel de nombreuses courses d’Europe et l’ingrédient indispensable de tout barman qui se respecte.

Carnaval sur l'île de Trinidad et Tobago
Carnaval sur l’île de Trinidad et Tobago

Au tournant du 20ème siècle, la société Angostura s’est lancée sur le marché du rhum, au départ seulement pour embouteiller la production d’autres distilleries. Après plusieurs années de recherches intensives sur les méthodes de fermentation et de distillation, Angostura installe en 1945 une distillerie à la pointe de la modernité, devenant ainsi capable de produire du rhum à grande échelle. Ces dernières années, Angostura a doublé ses capacités de stockage et de distillation à Trinidad, avec des volumes moyens de production qui sont passés de 1,3 million de litres en 1960 à 20 millions de littres en 1998. Plus de 95% de la production est exportée à travers le monde.

Martine Nouet a récemment donné ses impressions sur le rhum Angostura 1919 :

Rhum Angostura 1919
Rhum Angostura 1919

« Je suis toujours émerveillée par le caractère luxuriant du rhum. Le rhum Angostura 1919 a capturé les couleurs vives et le soleil de Trinidad. Il nous offre un plein panier de fruits exotiques succulents pochés dans un sirop vanillé. La vanille domine du nez à la finale, gourmande et presque entêtante. Un rhum à la texture épaisse et enveloppante qui invite au farniente et à goûter en toute simplicité les plaisirs de la vie. Qui se plaindrait de savourer une oasis de douceur dans un monde de brutes ? J’aime servir Angostura 1919 avec un dessert exotique : ananas rôtie, salade d’agrumes et glace au rhum et aux raisins…On s’offre une escale gourmande à Trinidad sans quitter son assiette ! »

Un autre rhum phare de la gamme des rhums Angostura est également l’un des chouchous des amateurs : le rhum Angostura 1824 dont la silhouette de la bouteille a été modernisée.

Rhum Angostura 1824
Rhum Angostura 1824

Pour le cocktail, trois rhums de la gamme sont à découvrir : le rhum Angostura White Reserve, le rhum Angostura 5 ans et le rhum Angostura 7 ans.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Sachez apprécier et consommer avec modération.