Archives du mot-clé grog rhum

On se réchauffe avec…un grog américain !


Depuis une semaine en France et en Europe plus généralement, on grelotte ! Cette situation s’éternise, bon, on ne va pas se démonter pour si peu car j’ai une parade pour réchauffer les longues soirées d’hiver : un bon grog ! Et pour commencer cette série sur les grogs, voici la recette du grog américain à base de rhum jamaïcain.

Pour un verre ou une tasse, voici les ingrédients dont vous aurez besoin pour réaliser votre grog américain :

-> 4,5 cl de rhum jamaicain comme le rhum Appleton VX
-> 1,5 cl de jus de citron,
-> 2 cuillères à mélange de sucre en poudre,
-> une rondelle de citron,
-> 1 bâton de cannelle,
-> 2 ou 3 clous de girofle,
-> 7 cl d’eau bouillante

Et hop, on prépare notre grog américain…

1° Dans le verre ou la tasse, versez le rhum jamaïcain, le jus de citron et le sucre.

2° Placez dans le verre la rondelle de citron, le bâton de cannelle et les clous de girofle,

3° Versez l’eau bouillante et remuez. Dégustez bien chaud !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Sachez apprécier et consommer avec modération.

Le rhum : une eau-de-vie au passé sulfureux


A l’origine, le rhum est la boisson des esclaves et des marins. Les boucaniers, pirates, flibustiers et autres aventuriers…du même tonneau, comptaient parmi les plus gros buveurs de rhum.

En 1655, l’Amiral Penn de la Royal Navy ordonne même la distribution quotidienne de rations de rhum aux marins pour leur donner du coeur à l’ouvrage.

Quelques anecdotes historiques

Les pirates avaient une méthode particulièrement redoutable pour recruter dans les ports parmi les marins anglais. Ils avaient la déplorable manie de « noircir » méthodiquement les marins. Ivres morts, les pauvres matelots n’étaient pas en état de répondre à l’appel. Les bateaux anglais partaient donc en abandonnant une partie de leur équipage qui n’avait plus d’autre solution que de devenir pirates à leur tour !

Parfois le stratagème aboutissait à un tout autre dénouement comme le démontre la triste, mais édifiante, fin de John Rackam dit « Rackam le Rouge ».

Après avoir vidé toute la cargaison de rhum prise à un bateau qu’ils avaient abordé, le redoutable pirate et tout son équipage, trop soûls pour résister, furent capturés par la Marine Royale anglaise. Cette aventure se termina par leur pendaison en 1720.

C’est en 1731 que l’Amiral Vernon, remplace la distribution de rum (abréviation de « rumbullion ») par un mélange constitué de deux volumes d’eau pour un volume de rum aditionné d’un trait de jus de citron pour lutter contre le scorbut. Ce mélange fut baptisé « grog » en hommage au surnom de l’Amiral qui portait toujours une veste dont le nom était « grogram » (gros-grain, en anglais).

Ces articles peuvent vous intéresser :

La conquête de la canne à sucre
Du tue-diable au rhum
Un nouveau regard sur le rhum

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Sachez apprécier et consommer avec modération.